Agir - solidarité, tendresse des peuples


Vaincre le SIDA en Afrique, c'est possible !

liens :

Site web de Sant'Egidio

pages consacrées au Mozambique

le programme DREAM (en italien)

communiqués de presse de Sant'Egidio:

ASIDA: LA BATAILLE EST PERDUE SIDA: LA BATAILLE N'EST PAS PERDUE. UN APPEL ET UN ESPOIR POUR L'AFRIQUE.Italian

college honors Sant'Egidio for African AIDS treatment program

présentation du manuel du projet DREAM

While all around they die : témoignage de Luleka Mangquku

autres documents : OMS
Améliorer l'accès aux traitements antirétroviraux aux pays à ressources limitées, document de l'OMS (format pdf)

 

Près de 30.000 millions d'Africains sont touchés par le virus HIV. Pour la plupart d'entre eux, la misère, la dénutrition, la malaria et les autres maladies infectieuses s'ajoutent aux effets dévastateurs de SIDA, avec à terme une complète destruction du tissu social et économique des régions où le sida est endémique. Pour l'Afrique noire, le SIDA représente un fléau analogue, en gravité et intensité, à la peste noire de l'Europe médiévale. Jusqu'à présent, les campagnes d'information et de prévention semblait pratiquement le seul recours.

Mais encourager l'usage du condom ou de modifier le comportement sexuel n'a nullement empêché l'épidémie de se répandre en touchant particulièrement les femmes et leurs enfants. Jusqu'il y a peu, la politique commerciale des entreprises pharmaceutiques mettait les trithérapies hors de portée des populations pauvres. Celles-ci semblaient condamnées à terme d'autant plus que les " experts " des pays industrialisés estimaient que les conditions sociales et culturelles ne pouvaient être réunies pour mener à bien la trithérapie en Afrique noire. Pourtant, la communauté chrétienne de Sant'Egidio démontre qu'il est possible de vaincre le sida.

Le programme DREAM - Drug Ressource Enhancement against AIDS and Malnutrition - mis en œuvre depuis près de trois ans au Mozambique a été honoré d'un prix offert par l'Université de L'Aquila, en Italie. Cette université récompense en effet les organisations qui développent des projets sanitaire dans les pays en voie de développement.

DREAM comporte une éducation sanitaire, un programme de tests et de dépistage s'adressant essentiellement aux jeunes femmes et aux enfants, une assistance alimentaire suivie, une assistance sanitaire à domicile et un traitement rigoureux par une trithérapie à base d'antirétroviraux. Le programme se caractérise, non seulement par sa dimension humanitaire mais aussi et surtout par grande rigueur scientifique et médicale conférant au soins une efficacité aussi élevée qu'en Europe. L'accès au traitement est gratuit pour les patientes séropositives enceintesqui bénéficient de la trithérapie, en une dose unique par jour, sur base de médicaments génériques produits en Inde. Implémenté dans des localités où une structure hospitalière et des maternités existent, le programme, qui comporte aussi la création de laboratoire de biologie médicale, est mis en œuvre en étroite concertation avec le gouvernement mozambicain. Dans 13 centres, 8000 Mozambicains reçoivent une assistance sanitaire et alimentaire, mais seuls ceux et celles qui montrent un taux élevé d'infection virale nécessitant un traitement urgent sont traités par antirétroviraux. Cela concerne plus de 3000 personnes. Par rapport aux 30 millions de malades du sida en Afrique noire, c'est une goutte d'eau mais c'est aussi " le nombre le plus important de personnes soignées en Afrique "

Les résultats sont remarquables : " 97 pour cent des enfants de mères HIV positives qui ont été traitées par tri-thérapie dès le second mois de grossesse, naissent sains ; 90 pour cent des personnes au SIDA déclaré qui ont été soignées, survivent et reprennent leurs activités ordinaires de la vie quotidienne ; 95 pour cent des personnes soignées suivent fidèlement la thérapie, une donnée supérieure à celles d'Europe et d'Amérique du Nord, pour les personnes qui suivent une thérapie anti-rétrovirale. " (1)

Le Dr Giovanni Guidolfi, un des médecins responsables du programme, constate que les résultats démontrent que la démarche adoptée est réaliste. Le taux de survie des enfants nés des mères assistées est supérieure à celui que l'on constate dans la population en général. Les malades poursuivent fidèlement leur traitement, respectant leur régime aussi rigoureusement qu'en Europe. Le succès médical entraîne cependant la nécessité de relever un autre défi : celui de trouver ou de retrouver du travail pour les patients rétablis. Parce qu'il repose sur l'usage de médicaments générique, le programme revient à un peu près 800 $ par patient et par an, et ce y compris l'assistance nutritionnelle et les analyses médicales de dépistage et de contrôle.

Sant'Egidio est une communauté chrétienne, constituée de laïcs engagés dans l'évangélisation et dans des œuvres charitables. Cette communauté joua un rôle important dans les négociations qui permirent le rétablissement de la paix au Mozambique. Elle a mis en œuvres plusieurs actions d'assistance humanitaire au Mozambique : aide d'urgence lors des inondations, aide au relogement des sans abris, assistance aux prisonniers, éducation sanitaire.

Note 1 : voir : http://www.santegidio.org/news/comunicati/20031129_aids_FR.htm

 

 

 

Adresse en Belgique
Sint-Egidiusgemeenshap
Kammenstraat, 51
2000 Antwerpen
     tel. +32.3.2314837
     fax +32.3.2260737

dons : Belgique et Pays-Bas
     Sint-Egidiusgemeenschap:
     409-8563761-63 (KBC-Bank)

Vereniging voor Solidariteit v.z.w. (voor fiscaal attest)
      409-8563756-58
      220-0037004-83

aux Pays-Bas
Stichting Sint-Egidiusgemeenschap
Hoogstraat 25 - NL-9101 LH DOKKUM
Rekeningnummer: 54.43.70.104
ABN-AMRO Bank Postbus 27 - NL-9100 AA DOKKUM

retour à l'accueil